Les juments PRE commencent à faire leur apparition en concours de dressage

Il y a quelques années, on ne voyait quasiment jamais de juments PRE sur les rectangles de dressage. Mais, lors du dernier Sicab, plusieurs d’entre elles se sont présentées en reprises de doma clasica. Avec des résultats plus quhonorables, puisque, entre autres, le champion du monde 2019 des PRE de 6 ans est une championne.

En Espagne, très peu de juments sont montées. La plupart sont de pures reproductrices et ne connaîtront jamais la selle. C’est la tradition, dictée aussi par des impératifs économiques. Une jument en compétition produit peu -ou pas- de poulains. De plus, débourrer et entraîner n’importe quel cheval coûte cher. On préfère investir dans le travail d’un mâle, à vendre une fois valorisé, ou avec lequel saillir les juments, ce qui va interrompre sa carrière pendant quelques semaines seulement.

Alberto Garcia et Joya FS. Second rang du Grand Prix Sicab 2019.

Or, depuis deux à trois ans environ, on commence à voir quelques juments en compétition. La Yeguada Arroyomonte présente Joya FS et Luz FS dans les concours nationaux. Lors du dernier Sicab, en novembre 2019, sur les 91 chevaux qui ont concouru en doma clásica, 7 étaient des femelles. Ce qui fait un petit pourcentage, moins de 10%. (6,37%).

Si on continue avec les statistiques, on verra que les résultats sont au-dessus des attentes. Des 33 médailles distribuées (Copa ANCCE), quatre ont récompensé des juments. Et on parvient à un pourcentage de 13,2.

Plus concrètement, les trois juments médaillées qui ont plus particulièrement retenu l’attention sont Cantora de Indalo, Luz FS et Joya FS.

Alejandro Sánchez del Barco et Cantora de Indalo

Cantora de Indalo est sortie 4 fois en concours en 2019. Ses résultats se sont améliorés au fil de l’année et ont culminé au Sicab, lors de la finale des 6 ans. Montée par Alejandro Sánchez del Barco, elle a obtenu 81% et le 1er rang assorti du titre de champion du monde des 6 ans. Une jument d’anciennes origines Terry.

Luz FS et Marco Garcia. Vice-championne des 7 ans.

Luz FS, de la Yeguada Arroyomonte, a gagné une médaille d’argent, un deuxième rang avec une moyenne de 71,5%, sous la selle de Marco García . Elle est donc vice-championne du monde des PRE de 7 ans. Cette belle baie est une fille de Kabileño VIII, un des reproducteurs les plus importants de la Yeguada Marin Garcia. Le père de sa mère est le reproducteur d’élite Ermitaño III (Escalera).

Joya FS, 2e rang du Grand Prix.

Joya FS, est la demi-soeur de Luz FS puisque elle aussi fille de Kabileño VIII. Elle a déjà fait parler d’elle au cours des années passées. Au Sicab, son cavalier Alberto Garcia l’a montée en Grand Prix, obtenant un pourcentage proche du vainqueur, Napoleon Candau. 69.8 % pour Joya et 70,4 pour l’étalon de la Yeguada Candau. La jument offre ainsi une 2e médaille d’argent à la Yeguada Arroyomonte.

Peu d’éleveurs accordent de l’importance aux qualités sportives des juments. Mais quand ils le font, c’est un succès évident. Il ne faudrait pas oublier non plus que la demande, hors Péninsule, est importante.

Sources: Lily Forado http://www.lilyforado.com. ANCCE. Photos: Lily Forado



Catégories :Dressage, Elevage

Tags:,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :